A NOTER DANS VOS AGENDAS


  • Image

PFASTATT

  • Mairie
    18 rue de la Mairie
    68120 Pfastatt
    Tél : 03.89.52.46.10
    Fax : 03.89.50.90.61
    mairie@pfastatt.fr

    Horaires du lundi au jeudi de 7h30 à 11h45
    et de 13h30 à 17h00
    le vendredi en continu de 7h30 à 13h30

  • Vue aérienne

INFO SUR LE WEBLOG


  • Ce blog a été mis en ligne le 11 mai 2004. Au 1er août 2015, il compte 3.768 notes et 813 commentaires, ainsi que photos (+ 6.508 sur Flickr, vues 2.514.137 fois ), et 751 vidéos sur Dailymotion, vues 414.812 fois . A cette date, 998.049 pages ont été vues. On peut estimer que le nombre de clics sur les deux blogs, les vidéos et les photos est aujourd'hui égal à 4.804.679.

janvier 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

PHOTOS

  • www.flickr.com
    Retrouvez toutes les photos sur Flick.com blogspfastatt. Faites votre propre badge here.

LES VIDEOS

Catégories

Catégories

PFASTATT SUR LE NET

LES DERNIERES INFOS SUR "UN JOUR A PFASTATT"

Blog powered by Typepad
Membre depuis 05/2004

XXX

  • Connexions par pays depuis le 26/10/2006

ELU MEILLEUR BLOG CITOYEN 2006

  • Les blogs de Pfastatt ("A l'affiche à Pfastatt" et "Un jour à Pfastatt") ont obtenu le prix du meilleur blog en juin 2006, à l'occasion des premières rencontres nationales du blog citoyen, dans la catégorie "Blogs d'association ou institution locale"
    Prix du blog citoyen
    Pour plus d'infos voir la note à ce sujet.

Territoria 2006

Ce widget Blog-It Express est © Damdam's World / Damien Guinet.
Vous pouvez l'installer sur Blog-It Express.

Dernières connexions

« LES COUPES DU SAMOURAI | Accueil | PIERRE QUI ? »

07 septembre 2009

Commentaires

Philippe

Salut l’artiste ;
A mon tour d’exprimer le vide que cela fait sans toi, il est vrai que le temps passe, les souvenirs restent. Je n’ai pas travaillé beaucoup avec toi, mais les quelques manifestaions que nous avions fait ensemble m’a permis de voir la quantité de générosité qui était en toi, oh oui c’était énorme. Comme tout le monde nous avions nos coups de becs, mais très vite effacé par tes rires bien connus. Tu m’avais donné rendez-vous lundi pour les câbles, mais tu m’as fait faux bon.Quand j'ai reçus le sms, je n'y croyais pas ,c'était pas possible, sacré Pierre c’est bien toi ça, tout vite comme ton départ. Repose en paix Pierrot.

famille RENNER: GENE (mikala), patrick (patoche) et la tribu...

PIERRO ...
que dire tout est devenue diffèrent...
De si bon moment passer à tes côtés des choses qui c'est passé en ces nombreuses années.
Tout sera diffèrents aux jours d'aujourd'hui tout ne sera plus pareil qu'avant...
comme tout le monde le dit si bien .... TES CLES pouhhh ont savait que c'était toi tes petites blagues et puis ces fous rire au marché aux puces ...
On attend encore notre apéro! il est ou ??
enfin bon pour nous tous tu seras pour toute la vie dans notre coeur, dans notre tête,
tout ne sera plus pareil mais on le sera pour toujours que ses si belles choses qui se passait à Pfastatt était réussi avec succès en particulier par toi....
Carnaval ne sera plus pareil

ont disait toujours aurevoir ont imaginait jamais te dire déja adieu!!
et Madame frite que va-t-elle faire ???
quand elle t'appellait tu étais toujours présent pour la dépanner mais maintenant
qui va me dire "salut mikala salut ma chérie"

merci pour tout pierro ont t'oublira jamais ...

Liliane M.

Salut Pierre,
Quelle étrange nouvelle... Tu n'es plus là.
Pouvais-je seulement imaginer, en redescendant la route vers le sud, que tu n'es plus de ce monde, alors que huit jours plus tôt nous étions avec toi sur ce même chemin pour revenir en Alsace après le jumelage avec Cascastel et que nous étions tous emplis de joie ?
A présent que tu es là-haut je n'arrive pas à croire que tu restes inactif, vu ton tempérament, tu es très certainement en train de régler des sonos, d'ouvrir des portes avec ton impressionnant trousseau de clefs, de recevoir des appels téléphoniques à ne plus savoir où donner de la tête, ou bien de préparer de beaux décors de scène que tu exécutais ici-bas avec tant de talent ....
Toi qui as toujours rendu service, qui n'as jamais su dire non à une demande d'aide, repose à présent en paix. Nous nous souviendrons toujours de ta gentillesse, de ta disponibilité : merci pour tout ceci.

Agathe Braumann

Salut Pierrot

Dimanche matin, quand je me suis réveillée, j’ai appris cette triste nouvelle, je n’y ai pas cru, pas toi… Toujours présent quand on avait besoin de toi, toujours présent lors d’une fête, toujours au bout du fil pour les carnavals et j’en passe…
Dis-moi maintenant, qui téléphonera pour nous donner les dates des carnavals en commençant la conversation par « Coucou ma chérie… » ? Dis-moi quelle sera la personne qui se baladera lors des fêtes avec un énorme trousseau de clef imitant le tintement de cloche des vaches ? Dis-moi qui portera ton masque de Spackwagges unique en son genre ?
Désolée, je ne vois pas, personne pourra prendre ta place, n’y dans tous les projets que tu effectuais, n’y dans le cœur de nombreuses personnes.
Ma mère m’a encore dit que tu lui avais fait des petits commentaires samedi soir, sur le stand des jardins Schoff : « Moi j’ai faim, j’aimerai bien une bonne soupe. Tiens ! Il y ajustement de bon légumes ici, je vais me régaler »
Nous sommes tous touchés par ta perdre et même si on veut te faire honneur à travers un sourire, le fond de nos cœurs restes en larmes. Je ne sais pas comment faire fasse à ta perte mais on y arrivera, pour que tu sois fière de nous, on tiendra le coup.

Je te remercie pour tout ce que tu m’as fait découvrir à travers les Spack et sache qu’on fera tout pour que carnaval continu en ton honneur.

Agathe...

Babeth et Bernard Simon

Pourquoi si vite et si brutal.
Cette maudite nouvelle, nous l'avons reçu comme un grand coup sur la tête.
Pierre, tu nous manque déjà.
Nous garderons un excellent souvenir de cette journée que toi et Siham avez
passé avec nous à La Baule il y a tout juste un mois.
Au revoir.
Tes amis de La Baule.
Babeth et Bernard

Jean Bruno

Bonjour Pierrot,

Ta disparition est très triste.

Nous garderons le souvenir de toi comme une personne Joyeuse et Passionnée par la fête et le carnaval.

Nous avons souvent fêter ensemble lors des différents Carnaval, activité que tu nous as fait découvrir.

Tu vas tous nous manquer.

Bruno, Daria et Julian

Michelle VIDALE

"allô Pierre, c'est Michelle de l'Âge d'Or, les tables ne sont pas prêtes" - "allô Pierre, c'est encore l'Âge d'Or, quelles dimensions ont les panneaux pour le Forum ? y aura-t-il possibilité de brancher un ordi ?" - "allô Pierre ..." etc...
Je te connais depuis moins longtemps, mais j'ai rapidement compris que tu étais l'homme de toutes les situations, et surtout un "hyper" bon copain, toujours prêt à rendre service.
Merci Pierre, en mon nom et celui des membres de l'Amicale.

Patrice W

Quand je suis arrivé à la mairie, il y a maintenant un peu plus de trois ans on m’a présenté à toi. « Voici Pierre SOHL, responsable fêtes et manifestations ». Ça c’était les premiers temps et officiellement, mais en réalité j’ai vite compris qu’en fait il convenait mieux de dire « l’homme de toutes les situations ». Un problème, une question, une course à faire, tu avais toujours la réponse, ne comptant pas tes heures et disais, « C’est bon je m’en occupe ! »
Je ne pourrai pas te dire combien de fois tu m’as tiré des épines du pied, à moi…
Alors quand je pense que ça faisait 30 ans que tu travaillais à la commune…
C’est vrai, tu étais parfois individualiste, et faisait parfois la moue l’air de dire « Fichez moi la paix, je connais mon boulot ! » Et c’est vrai, tu connaissais parfaitement ton boulot, qui d’autre que toi savais ou avait été rangé tel objet, quand préparer tel site, les délais étaient ils bon, qui a les clés, tout était commandé ? « T’en fais pas, ça ira tu me répondais ».
Ta vie beaucoup l’ont dit, tu la vivais à 100 à l’heure, disponible à tout moment et à toute heure pour la mairie, disponible le weekend et le soir, et si tu n’étais pas au boulot, tu vadrouillais pour préparer un carnaval ou un déplacement avec les Spacks.
Parfois certains disaient, mais où est Pierre ? Déjà reparti ! Et oui à peine arrivé, camionnette déchargée tu avais attaqué la suite.
Aujourd’hui la même question, mais où est Pierre ?
Déjà reparti...

Repose en Paix.

Jean Marc

Pierrot toi qui m’a fait connaitre le carnaval et aimé faire la fête.
Nous avions passés de très bon moment ensemble Je me souviens que j’avais animé ton 50ème anniversaire une magnifique soirée. Tu nous manqueras , toi qui était toujours disponible et bricoleur « un géo trouve tout »

Tu vas nous manquer Pierrot..
Sincères Condoléances à la famille
Jean-Marc

On peut voir Pierrot sur un article de France 3
Toujours à 100 à l’heure…

http://www.dailymotion.com/relevance/search/spackwagges/video/x161wo_les-spackwagges-sur-france-3-alsace_parties

Vanessa

Je t'ai croisé samedi à la salle pour te soumettre que nous manquions d'electricité à notre stand. Aussitot dit, aussitot fais... comme tu nous appelais si bien ''les princesses de la GR avait de l'electricité!!!''

En rigolant je t'ai dit: ''ben enfin Pierrot il etait temps!!'',tu t'es retourné avec un sourir comme à ta grande habitude pour me repondre: ''à partir de maintenant je t'appelerai plus la princesse, mais la chieuse!!''

Que de souvenir dans nos tête, repose en paix notre petit Pierrot Pfastattois!!

Une grande pensée pour toutes sa famille... en particulier à une amie de longue date Virginie!!

Ta Mikala Nath

Ce message dimanche matin, je ne pouvais y croire...pas toi...mon Pierre...
Toi qui étais toujours là pour moi, pour nous.
En plus de 16 ans je t'ai entendu dire des centaines de fois "Salut Mikala", tu m'as fait des centaines de coucou quand je te croisais le matin avec ton Boxer.
Toutes les filles de la mairie nous étions tes Mikalas et nous le resterons.
Tu vas me manquer.

Béatrice

Je le connaissais moins bien que Serge et que tous ses amis dont j'ai lu les témoignages émouvants, mais il y a eu ce déplacement à Cascastel si intense si riche en amitié et en échange, et une photo de moi avec toi Pierrot a été prise, tous les deux souriants et si heureux une semaine tout juste avant ta disparition.

Repose en paix

Béatrice

jean-marc

Dis, Pierrot, la dernière blague que tu nous as faite n'est pas drôle.
je t'ai connu au carnaval de Mulhouse ou nous nous sommes très vite lié d'amitié
même si je t enrageais quelques fois pour rire.

Repose en paix cher ami.

Jean-Marc

claude heidet

pierrot je n'oublierai jamais ses mots que tu ma dit samedi après midi ,mais sache que tu a laissez un grand vide dans nos cœur . toute mes condoléances a la famille et aux amis

André Burry

Nous nous sommes encore vus samedi pour installer les stands du Forum. Tu as été l'homme–clé, indispensable ,s'occupant des petits détails de dernière minute . Omniprésent , tu avais réponse à tout, les solutions étaient à portée de ta main . Dimanche , alors que nous nous apprêtions à entrer à l'Eglise pour le baptême de notre petit fils, les cloches sonnaient de toute volée mais aussi mon portable qui m'apprenait la terrible nouvelle de ton décès. Incrédule, je ne pouvais imaginer que Dieu te rappelle aussi vite ! D'un côté nous apportons à la Vie chrétienne un enfant et de l'autre tombait le couperet de la mort. Quelle destinée ! Pourquoi ?
A l'instant où j'écris ces lignes , je viens d'apprendre que tu aurais dû être Papy d 'une petite fille qui ne te verra jamais. Quelle tristesse..
Nous t'adressons un dernier salut, repose en Paix !
Nous partageons avec tous nos amis et connaissances notre émotion et exprimons à tous tes proches nos condoléances attristées
André et Mireille

Philippe

Je viens, comme beaucoup d'autres, de perdre un ami, un véritable ami, de ceux qui sont rares et qui se comptent sur les doigts d'une main.
Je tiens aujourd'hui à lui rendre hommage par ces quelques lignes. Je n'ai pas eu à réfléchir longtemps sur ce que j'allais écrire, tout est venu spontanément, du fond du coeur.

Cela faisait près de 30 ans que nous cheminions ensemble, professionnellement pour le compte de la commune et sur le plan privé liés d'une amitié fidèle et sans faille. Pour la première fois, je te fais un reproche : tu me (nous) laisses terminer tout seul.

Irremplaçable, on dit que personne ne l'est, encore qu'en ce qui concerne Pierre, j'ai des doutes.

Indispensable, à coup sûr. Pour preuve cette anecdote : "Un soir, je dînais chez Pierre. Vers 20 heures, son téléphone sonne avec au bout du fil une voix affolée "Pierre, dans une demi-heure nous tenons notre assemblée générale et il nous manque des tables et chaises". Ni une, ni deux, Pierre s'est levé sans broncher, laissant son assiette refroidir, et il est allé chercher le matériel nécessaire pour que la réunion se déroule dans les meilleures conditions. Ce soir là, je l'ai aidé et j'ai reçu confirmation pour l'avoir vécu en direct d'une chose que je savais déjà, Pierre indispensable : oui.

Un "Pierre Sohl", il n'en existait qu'un et pour notre plus grand bonheur, celui des associations et de toute la population, il travaillait à la commune de Pfastatt. Combien de fois n'ai-je entendu dans d'autres communes "si seulement nous possédions un employé comme Pierre Sohl".

On prétend qu'un homme, çà ne pleure pas. Faux, moi-même et mes collègues aujourd'hui pleurent ton absence.

On dit que ne meurent vraiment que ceux que l'on oublie. Sache Pierrot que nous ne t'oublierons pas, tu es ancré dans nos coeurs à tout jamais.

En écrivant ces quelques lignes remontent en ma mémoire une foule de souvenirs. Permettez-moi de les garder pour moi. En cas de besoin, j'y puiserai...

Pour tout ce que tu m'as amené, pour tout ce qu'on a partagé ensemble, soit remercié.

Dorette

PIERRE,
Dimanche matin, on me téléphone pour m'annoncer cette horrible nouvelle. Je reçois un sms, un deuxième, puis un coup de fil.
Là je suis obligée de le croire: tu nous as vraiment quitté...
PIERRE, nous avons encore plaisanté ensemble samedi après-midi, la veille de ton départ définitif... comment réaliser que c'était la dernière fois que je te voyais, TOI PIERRE, cet homme si serviable, si humain, toujours disponible.
Tu vas nous manquer PIERRE...
Sincères Condoléances à la famille
Dorette

Audrey Lang

Salut Pierrot,
Je pense que je me souviendrais toujours de mon trente et unième anniversaire car ces le jour ou tu nous à quitté en laissant un grand vide dans le monde du carnaval et dans la vie des Pfastattois. Ton décès me rend très triste, repose en paix.
Toutes mes condoléances à tes proches.

valérie WERMELINGER - 08 septembre 2009 22:00

C'est avec une grande tristesse que j'ai appris ce matin ton départ.Je n'arrive pas à croire que tu n'es plus là...
Il y a 8 jours, nous avons encore échangés quelques mots aux ateliers...Tu laisses un grand vide autour de toi.
Repose désormais en paix.
Sincères condoléances à toute ta famille.

Sandrine

Bien Cher Pierre,

Que de souvenirs avec toi lors des défilés et des soirées de Carnaval... d'ailleurs tu me parlais encore vendredi d'une prochaine réunion pour préparer le défilé 2009... auquel je devais prendre part avec les élèves de ma classe.
Tu as toujours été un homme droit, serviable, intègre, généreux qui ne comptait absolument pas son temps. Peut-être as-tu eu tort ?
Je ne crois pas... tu vivais à 200 à l'heure tout simplement parce que tu étais un de ces hommes qui savait rendre service, qui solutionnait les problèmes, qui débordait d'énergie, et qui aimait PLUS QUE TOUT, la VIE.
Sache que ta disparition a été un choc et il est difficile de penser que l'on ne se verra plus.
Tu vas me manquer, NOUS MANQUER !!!
Je m'associe de tout cœur au chagrin éprouvé par les tiens.
Merci à toi Pierre.

Jean-Pierre Fevre

salut Pierrot,
c'est avec une grande tristesses que tous les Trumller ce joigne à moi
pour te dire un dernier salut,maintenant repos en paix je pesse que tu la bien mérité.
toute nos condoléances à la famille et à tous ces amies.

Jean-Pierre

Virginie

Salut l'arstiste, artiste de notre commune, du carnaval, de nos fêtes, de notre coeur et surtout du mien. Je t'aimerai toujours et fais moi de temps en temps signe de là-haut !

lillo

pierre les derniere seconde de ta vie je ne les oublierais jamais.salut l'ami repose en paix

Perrine

Pierrot,

Aujourd'hui nous sommes mardi, comme chaque mardi on se retrouve au local des spacks pour aller un peu bricoler tous ensemble, mais pas ce soir, ni la semaine prochaine, ni dans 1mois... C'est fini!!! Non c'est pas possible, on y crois pas, pas déjà...

Tu devais encore passer à la maison pour boire un coup, la bouteille est resté au frais mais tu n'as jamais pu venir, toujours pris par autre chose, mais on t'en veux pas c'était tout toi ça, vivre à 100 à l'heure, toujours à courir à gauche et droite.

Tu vois Pierrot j'étais présente dans les débuts du carnaval et je fais la fin avec toi, des moments magique, inoubliables tu nous a fait partagés, je suis une chpackette dans l'âme comme tu le disais!!!

Tu laisses un énorme vide derrière toi, un homme au grand coeur, bourré de talents et de générosités.... Merci à toi Pierrot, reposes en paix.

Runser Raymonde

Je suis assise devant mon écran. Comme tous les jours, tu ne vas pas tarder à passer avec ton BOXER sous mes fenêtres et on va se faire un petit salut.
Dans 2 mn, je vais entendre le cliquetis de tes innombrables clés pendues à ta ceinture et...la sonnerie de ton portable qui va retentir... "Allô oui?".
Tu vas apparaître dans mon bureau et me faire "mes 2 bises", comme chaque jour.
Mais, aujourd'hui je t'attends et je n'arrive pas à croire que je ne reverrais plus ton BOXER, que je n'entendrais plus tes clés, que ton portable ne sonnera plus.
Tu me manques. Tu NOUS manques.
Pierrot, tu resteras toujours dans mes pensées pour tout ce que nous avons partagé durant ces longues années d'amitié.
Je pense à tes proches et je les embrasse.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.